Neuilly / Danton

Séance composée de deux films : On ira à Neuilly, inch'allah et La Mort de Danton

Synopsis

Steeve a 25 ans, la dégaine d’un « loulou des quartiers » ceux-là même qui alimentent chaque jour les faits-divers sur la violence des banlieues. Il faut dire que « petite racaille », il l’était encore il y a quelques mois. Avec ses potes, compagnons d’infortunes, il « tenait les barres » de sa cage d’escalier, rêvant d’une vie meilleure entre les vapeurs des joints qu’ils se partageaient entre amis._x000D_ En septembre dernier, il décide subitement de changer de vie. À l’insu de sa famille et surtout de ses copains du quartier, il entame une formation d’acteur au cours Simon, une école de théâtre parmi les plus prestigieuses en France._x000D_ Depuis la station d’Aulnay Steeve rejoint Saint-Michel et l’univers doré des enfants bien nés. Bien plus qu’un voyage social c’est un parcours initiatique qu’il entame alors en tentant de faire de ce rêve d’acteur une entreprise de reconstruction._x000D_ _x000D_

Synopsis

On entend l'histoire d'une première grève, celle de jeunes travailleurs de Vélib', le service de location de vélo parisien. _x000D_ On voit Paris en noir et blanc, filmé en 16 mm, au petit matin. _x000D_ On entend la lutte qui tente de s’organiser, avec la langue des quartiers populaires._x000D_ On voit le parcours de la manifestation qu'ils auraient voulu faire, jusqu'à Neuilly, banlieue riche où se trouve le siège social de Vélib'. _x000D_ Le film interroge deux relations : celle des jeunes des quartiers populaires et leur place dans la société, leur désir de visibilité, et celle tendue entre image et son au cinéma._x000D_ Ici, le son tient la narration, tandis que l’image porte l’évocation.