Chili, cinéma obstiné

Au centre de cette rétrospective d’une cinquantaine de films réalisés entre 1958 et 2020, le travail de trois figures du documentaire chilien, Patricio Guzmán, Carmen Castillo et Ignacio Agüero, en leur présence.
Avec des films inédits, des redécouvertes, des rencontres et un un hommage exceptionnel à l’écrivain et cinéaste Luis Sepúlveda, emporté par la Covid-19 en avril dernier.
Le 25 octobre, le peuple chilien doit se prononcer sur le maintien de la constitution datant de la dictature de Pinochet. Ce jour-là, une séance spéciale sera consacrée au travail des artistes et des cinéastes depuis de la contestation sociale qui agite le pays depuis octobre 2019.
Ouverture du cycle le 11 septembre, avec la première française de El Viaje espacial (2019) de Carlos Araya Díaz.